L’Inde, une terre de prédilection pour la jeunesse africaine

parce que votre succès de demain dépend de votre orientation d'aujourd'hui !

L’Inde, une terre de prédilection pour la jeunesse africaine

Pour les jeunes Africains qui souhaitent s’immigrer vers de nouveaux horizons, l’Inde offre une belle perspective, d’autant plus que le pays a déjà accueilli des immigrés Africains depuis le 13 siècle. Ces derniers ont formé la communauté Sidi, qui regroupe près de 40 000 personnes dans toute l’Inde. Cette population se diffère de la population locale par ses traditions au niveau de la musique et de la chorégraphie. Aujourd’hui, cette identité culturelle leur permet de subvenir à leur survie et à leur besoin profond.

Certes, la précarité est le lot quotidien de cette population issue des descendants d’immigrés Africains, cependant, la plupart luttent aujourd’hui pour le regroupement de la communauté, et cela afin de sortir de ces conditions. Si vous vous demandez quelques preuves concernant l’origine de ce peuple, sachez que les instruments de musique dont la Malunga ou le Murgumam sont des termes dérivés du swahili et qui sont encore perceptibles dans la manière dont les Sidis jouent de ces instruments. Il faut reconnaître que la diaspora africaine s’étend de l’Inde jusqu’au Sri Lanka, en passant par le Pakistan. La formation d’une telle diaspora permet en effet de promouvoir l’identité de la population Sidi, tout en leur offrant la possibilité d’accéder à un système éducatif de qualité.

Aujourd’hui, l’Inde fait partie des pays de prédilection des jeunes Africains qui sont en la recherche d’une émancipation économique, et cela grâce aux échanges commerciales mais aussi médicales qui visent à améliorer l’économie des deux pays. Si la diaspora africaine en Inde a favorisé l’ouverture des commerces entre l’Inde et l’Afrique, c’est certainement à cause de la croissance importante dont le pays d’accueil enregistre. En effet, la conseillère à la Division Afrique se trouvant dans la Fédération Indienne de la Chambre de Commerce et d’Industrie (FICCI) affirme que cette pratique est en nette augmentation au cours de ces dernières décennies. La demande de produits africains connait une nette augmentation, par rapport aux années précédentes.

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *