L’image de la diaspora camerounaise en occident

parce que votre succès de demain dépend de votre orientation d'aujourd'hui !

L’image de la diaspora camerounaise en occident

Le Cameroun, comme beaucoup de nations africaines comptent une grande quantité de ressortissants dans les pays occidentaux. La diaspora camerounaise migre vers l’occident essentiellement pour des raisons professionnelles ou académiques. Le taux de chômage grandissant et le manque de diversité dans les programmes universitaires poussent les jeunes camerounais à rechercher des pâturages plus verts vers d’autres horizons. La question qui se pose est donc celle de savoir quelle image laisse la diaspora camerounaise à l’étranger.

Les réussites professionnelles

Le Cameroun présente un fort taux d’alphabétisation (68 %) en comparaison avec les autres pays d’Afrique noire. Mais à ce résultat plutôt encourageant, vient se heurter un très fort taux de chômage. Cet état des choses pousse inexorablement les jeunes camerounais à rechercher de l’emploi ailleurs, car leur qualification semble ne servir à rien dans leur pays. L’habitude de la difficulté ayant forgé en eux un caractère, particulièrement résilient, les travailleurs camerounais expatriés offrent un rendement plus que satisfaisant.

40 % de la main-d’œuvre camerounaise hautement qualifiée travaille à l’étranger. La réponse à la question de savoir quelle image laisse la diaspora camerounaise à l’étranger dans le milieu professionnel est évidente au vu du nombre de Camerounais qui continue de s’y faire recruter et de la quantité impressionnante de Camerounais occupant des postes de direction dans les multinationales.

Des performances académiques intéressantes

L’image que laissent les étudiants camerounais dans les universités étrangères est bonne étant donné que leurs performances y sont satisfaisantes. C’est grâce à cela que les formations des universités camerounaises sont autant appréciées à travers l’Afrique. La question de savoir quelle image laisse la diaspora camerounaise à l’étranger ne se pose même plus. Les étudiants camerounais jouissent d’une assez bonne réputation à l’étranger, car ils prennent au sérieux leurs études.

Des familles entières ont généralement consenti à d’énormes sacrifices financiers pour permettre à ces jeunes de poursuivre leurs études dans de meilleures conditions. Cela motive fortement ces derniers qui sont bien conscients de leur statut de privilégiés. Ils partent avec l’esprit le postulat selon lequel aucun échec n’est admis, car leur échec est aussi celui de toute leur famille.

Une intégration socioculturelle aisée

Le Cameroun compte plus de 260 ethnies qui cohabitent les unes avec les autres. Pour s’intégrer dans cet environnement cosmopolite, les Camerounais développent très tôt un sens aigu de l’adaptation. Cela leur permet de comprendre rapidement les usages des autres ethnies. La plupart des Camerounais sont polyglottes avant l’âge adulte, car en plus de s’exprimer en leur langue maternelle, ils doivent encore parler et écrire le français et l’anglais qui sont les deux langues officielles de la nation.

La réponse à la question de savoir quelle image laisse la diaspora camerounaise à l’étranger du point de vue de l’intégration socioculturelle est assez évidente. Les Camerounais sont assez doués pour les langues étrangères étant donné que très tôt, ils ont dû apprendre quelques mots issus des langues des diverses tribus du pays. Ils comprennent la différence de chacun et c’est l’une des raisons pour lesquelles ils sont d’autant plus hospitaliers et s’intègrent aussi aisément.

Des exceptions

On ne saurait cependant peindre un tableau blanc de la présence des camerounais à l’étranger. Certains sont en effet reconnus comme des malhonnêtes incapables de tenir leur promesse. Mais dans les faits, on ne saurait associer l’attitude désinvolte de quelques-uns à l’ensemble des camerounais de la diaspora.

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *