Les erreurs à éviter pour un jeune camerounais qui vient juste d’arriver en Europe pour ses études

parce que votre succès de demain dépend de votre orientation d'aujourd'hui !

Les erreurs à éviter pour un jeune camerounais qui vient juste d’arriver en Europe pour ses études

Après l’obtention des visas d’études, plusieurs étudiants camerounais ne parviennent pas à poursuivre effectivement leurs études dans les pays qui leur offrent cette opportunité, souvent pour des raisons indépendantes de leurs volontés. Pour vous aider à vous intégrer, voici quelques conseils utiles.

Respectez toutes les lois

Rappelez-vous que lors de votre rendez-vous à l’ambassade, vous avez répondu à un certain nombre de questions. Ces questions ne vous ont pas été posées au hasard et donc vous devez être strict envers vous-même en les respectant sans condition. En décembre 2016 par exemple, un étudiant camerounais vivant au Danemark et étudiant à l’université d’Aarhus, avait été rapatrié parce qu’il avait dépassé de 90 minutes la durée de travail hebdomadaire autorisée.

L’étudiant Marius Youmbi âgé de 30 ans suivait une formation en génie électrique. Il explique qu’il exerçait ce métier pour financer ses études qui coutaient 6000 euros. Il devait travailler 15 heures de temps par semaine, mais il s’est vu expulser du territoire Danois à deux semestres seulement de l’obtention de son diplôme.

Ce cas englobe deux recommandations qui entrent dans les questions qui sont posées aux étudiants camerounais dans les ambassades à savoir : qui financera vos études ? Et êtes-vous prêts à respecter le temps de travail qui vous sera accordé en tant qu’étudiant ? La réponse que vous apporterez à ces questions peut changer avec le temps à cause d’imprévus. Pour intégrer, éviter tout souci, veiller toujours à obéir à la loi si difficile soit- elle.

Évitez les mauvaises fréquentations

80 % des étudiants camerounais qui sont rapatriés sont victimes de mauvaises fréquentations. Logique, étant donné que la plupart des jeunes étudiants camerounais qui arrivent dans ces pays développés sont rapidement entrainés par ceux qui y vivent depuis plusieurs années, et qui ne sont généralement pas des étudiants.

Vous êtes le plus souvent soumis à la tentation, mais rappelez-vous que vous êtes différents des autres immigrés, car vous êtes suivis par les services d’immigration, et donc un geste d’égarement peut vous couter tout un avenir. En novembre 2017, un étudiant camerounais résidant en Allemagne à Francfort ayant obtenu un visa pour poursuivre ses études à l’université de Johann Wolfgang Goethe, s’est retrouvé impliqué involontairement dans une affaire de bagarre qui a déclenché alors qu’il était dans une boite de nuit avec ses amis qui ont bien voulu le faire découvrir la ville.

Une autre étudiante en médecine avait été rapatriée pour cause de maladie. Elle avait contracté le virus du SIDA après une virée nocturne qui s’est terminée avec une partie de plaisir. Ces comportements déviants sont presque normaux au Cameroun, mais ils vous causeront un énorme tort si vous continuez dans cette voie une fois que vous avez obtenu votre visa.

Valorisez-vous

On a souvent tendance à le dire et à le répéter et pourtant, c’est la stricte réalité. Aller dans un nouveau pays ne veut pas dire renier ses valeurs. Au contraire, valorisez ce que vous avez et qui vous êtes. Il ne s’agit pas d’afficher votre mauvais côté, mais au contraire de communiquer les valeurs d’amour et d’entraide propre à l’Afrique.

Veillez aussi à développer vos talents de manière positive. Les nombreuses opportunités qui s’offrent à vous doivent vous permettre de révéler ces derniers et d’en tirer parti. Vous pourrez ainsi financer vos études et vous intégrer facilement dans la société grâce à ces derniers.

 

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *