Accueil des étudiants étrangers, Africains et Camerounais en Belgique

parce que votre succès de demain dépend de votre orientation d'aujourd'hui !

Accueil des étudiants étrangers, Africains et Camerounais en Belgique

Afin d’accompagner les étudiants étrangers à poursuivre leurs études en Belgique, le gouvernement belge a mis en place un système qui vise à facilite la venue des ressortissants étrangers sur le sol belge, même s’ils ne font pas partie de l’Union Européenne. Il suffit que l’étudiant en question arrive à remplir les conditions nécessaires pour pouvoir y poursuivre ses études et atteindre ses objectifs.

Une loi qui réglemente les frais de scolarité

Parmi les points à tenir en compte lorsqu’il s’agit des études en Belgique, il faut noter le « décret paysage » du 07-11-2013 prévoit que les droits d’inscription spécifique pour les étudiants étrangers ne pourront pas dépasser 15x le montant du minerval officiel pour les étudiants dont la 1ère inscription à un cycle d’études se fera en 2017-2018 et pour les années à venir.

Un accord a été pris le 2 mai 2017 entre les universités et le cabinet du Ministre Jean-Claude Marcourt prévoyant que les universités ne dépasseront pas 5x le montant du minerval officiel (835€) pour le DIS pour l’année académique 2017-2018, 2018-2019, 2019-2020, 2020-2021, 2021-2022.

Ainsi, avant que vous ne veniez poursuivre vos études en Belgique, vous devrez penser à vos frais de scolarité qui coûtent chers et que vous devrez prévoir à l’avance. En effet, en plus du minerval, il vous sera demandé de payer un droit d’inscription spécifique. Il faut estimer que le budget moyen dont vous devrez avoir avoisine les 10 000 euros, que ce soit pour le logement, les vêtements, le repas, l’assurance maladie, les transports et bien d’autres encore.

Les démarches, beaucoup plus contraignantes

Contrairement aux autres pays européens, vous devrez effectuer une demande de séjour étudiant provisoire avant qu’un visa de séjour longue durée vous soit délivré. Qui plus est, il doit être renouvelé tous les ans, notamment un mois avant la fin de sa validité au risque vous faire expulser sur le sol belge, d’autant plus que l’administration belge est plus que strict dans ce domaine. Pensez également à la demande d’équivalence pour pouvoir intégrer une école de votre choix, étant donné que cette démarche est plus que nécessaire pour faire valoir votre niveau d’études.

En ce qui concerne les aides aux étudiants étrangers, le gouvernement belge ne dispose pas de politique très claire à ce sujet, cependant, vous pouvez vous tourner auprès de différentes associations étudiantes pour trouver une source de financement pour vos études.

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *