10 choses bonnes à savoir avant d’immigrer en Belgique pour un Camerounais

parce que votre succès de demain dépend de votre orientation d'aujourd'hui !

10 choses bonnes à savoir avant d’immigrer en Belgique pour un Camerounais

Tout comme dans la plupart des pays européens, venir étudier en Belgique n’est pas chose aisée, et pour pouvoir terminer haut la main ses années académiques, il est recommandé de connaître certains points, et cela afin de faciliter l’intégration avant même que vous ne partiez rejoindre ce pays.

La barrière linguistique

En effet, le Belgique ne parle pas uniquement le français, on y parle également l’anglais, l’allemand, le flammand et le néerlandais. Cependant, la langue académique utilisée est le français, d’où la nécessite de passer un examen linguistique avant de pouvoir y poursuivre ses études.

Le climat

Contrairement au climat en Afrique, le climat en Belgique tout comme la plupart des pays européen enregistre un hiver froid et glacial.

La nourriture

Beaucoup d’étudiants Camerounais ont du mal à s’habituer au plat européen, surtout pour ceux qui n’en ont jamais gouté.

Le coût de la vie

Le coût de la vie en Belgique est cher par rapport à d’autres pays comme la France ou l’Allemagne voisinne. C’est pour cela qu’il est important de savoir faire preuve d’adresse dans la gestion de son budget.

Les établissements universitaires

Le Belgique possède une pléthore d’universités, toutefois, pour pouvoir y poursuivre vos études, vous devrez choisir parmi la liste des universités francophones, sauf si vous n’avez aucun mal avec les autres langues parlées dans le pays.

Le visa pour séjour étudiant

L’obtention d’un visa étudiant en Belgique est assez difficile, et soumis à de nombreux critères surtout en matière financière.

La différence entre les cultures

La différence culturelle peut devenir très vite un problème en ce qui concerne l’intégration dans un pays étranger. Il est souvent difficile pour un jeune Africain qui vient de quitter son bled pour la première fois de s’intégrer à une culture qui est littéralement à l’opposée de la tienne, même si la différence culture peut devenir une force.

L’inexistant d’un accompagnement spécifique

Il faut savoir qu’il n’existe pas en Belgique un accompagnement spécifique pour les futurs étudiants étrangers qui viennent au pays. C’est pourquoi il est recommandé d’entrer en contact avec la diaspora camerounais qui se trouve sur place pour se faire éclairer.

Le logement

Pour les étudiants, trouver un toit en Belgique est beaucoup plus facile que dans les autres pays comme la France puisqu’il faut compter entre 180 et 350 euros pour trouver un studio dans l’enceinte de l’université. Dans le privé, prévoyez entre 250 à 500 euros de loyer en fonction de la ville.

Please follow and like us:
error

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *